Filière牛。 Dans l'Allier,les bovinsdequalitérestentsur l'exploitation et les comptes des exploitations virent au rouge。



  • 2019-08-13
  • 来源:betway必威登录

Rien ne va plus dans le Bourbonnais

Jean-Gabriel Gourand ne sait plus comment vendre ses vaches charolaisesderéformeandisque des carcasses douteusesdelaitièresrentdans les ateliersdedécoupedudépartement。 报告文学。

Denotreenvoyéspécial

dans l'Allier。

Jean-Gabriel Gourandetéépousesontàlatêted'unélevagedevachescharolaisesàLaChapelle-aux-Chasses,dans l'Allier。 L'exploit compte 105公顷,不是80 en herbe。 L'éleveurproduitégalement25公顷decéréaleschaqueannée。 Il vend quelques dizaines de quintauxdemaïsengrain et gardelescéréalesàpaillepourcompléterlanourriture hivernale de son troupeau。 Ce dernierestcomposéde61 vaches,dont les veaux naissent entre janvier et mars。 Chaqueannée,Jean-Gabriel Gourand商业化quelquesjeunesmâlespourla reproduction,garde une quinzainedegénissespourremplacer ses vachesderéformeetvend les autres jeunes bovinsappelés“broutards”àdesateliers d'engraissementfrançaisoualalnsns。

Cetteannée,àlami-décembre,pas un broutard n'est encore parti。 Jean-Gabriel redoute de ne pouvoir vendre ses 24 jeunes bovins avant plusieurs semaines ou plusieurs mois。 Des voisins avaient venduquelquesbêtespourl'Italieàlafin du mois d'octobre。 Ledélaidepaiementétaitd'unedizaine de jours。 Au bout d'une semaine,les animaux sontrevenusàlaferme,amaigris et mal enpointaprèsunlongséjourencamion,privésd'eauet de nourritureenquantitéshansisantes。 Àl'argovée,les importateurs italiensontpréférédécommanderdesanimaux qu'ils n'avaient pas encorepayes。

Àdéfautadesavoir quand il vendra ses taurillons,Jean-Gabriel Gourandsaitdéjàquechacun vaut de 1 500francsà2000 francs de moins que l'andernieràpareilleépoque。 Lapertesècheseraprobablement包括40 000和5万法郎。 L'éleveurestimeavoirdéjàperdu4 000 francs sur trois vachesderéformepartingrécemmentpourl'abattoir。 Mêmesila situation n'empirait pas dans lesmoisàvenir,lemanqueàgagneratteindu au moins 70 000 francs pour Jean-GabrielGourandàl'ocuede la vente d'une serantaine de bovins d'ici la fin de l' HIVER。 Cettesommereprésenteparfisle revenu net d'unéleveurennnéenormale。 Toutdédéeduniveau d'endettement de l'exploitant et de la conduite du troupeau。 Chez les Gourand,le revenunetss'étaitaméliorédepuisla crise de 1996 et le couple terminait le remboursement des reports de cotisation dont ilavaitbénéficiévoilàquatreans。 Alors Jean-Gabriel n'a pas envie de s'endetter une nouvelle fois。 En attendant,pas un sou nerentreàlamaison。 Chaque semaine d'alimentationsupplémentairepourdes bovins devenus invendablesauraégalementuncoût。 Extrêmepradoxe,alors que le“taux de chargement”ne doit pasd'passer 1,4bovinàl'carkarepourbénéficierdesprimesuropéenneverséesàl'élevageextensnsif,laméventepeutviteaboutiràunchargement bienplusélevéaprèslevêlagedes休息dans quelques semaines。

Si Jean-Gabriel Gourand se voit parfois proposer moins de 4 000 francs pour une vache charolaisederéformeauxqualitésbouchèresévidentes,ce prix semble encoretropélevépourcertains intervenants delafilièrebovine。 Au cours d'uncontrôleofureuéaudébutdumoisdedécembre,leséleveursdel'Allierontinterceptéuncamion rempli de carcasses de vachesderéformeespagnolesdestinéesàunatelierdedécoupeitutéàMoulins。 “Ce que j'aivulàestassez incroyable”,肯定了Jean-Claude Depoil,SECrétairegénéraldela FDSEA。 “Il s'agissait,poursuit-il,de carcasses devacheslaitièresnonliteisséesetissues d'élevageshorssol.Lesquartiersétaientcouvertsd'hématomes,ladécoupeeffectuéeauniveau de lacolonnevertébralelaissaittraînersdesfragments demoelleépinière。 Quandnoséleveursnepeuvent pas vendredesbêtesdequalitéetqu'ilsdécouvrentdetelles horreurs dans undepartement comme l'Allier,il ya de quoi s'indigner.Cette viandeaétéimportéeàprixdérisireirepour faire dusteakhachédestinéà latrastabilitéminimaleretenue au niveau communautaire est le lieu d'abattage et les clients de diverses cantines ne sont pas en mesuredevérifierl'originedu contenu de leur assiette.La failleestévidente.Nousne pouvons pas dire aux父母élèvesquela viande bovine est sans risques quandnousdécouvronsdetelles pratiques“,s'emporte Jean-Claude Depoil。

En fait,la baisse de 20%à30%du prix de vente des animauxdequalitélovesisedes chutes de cours encore plus fortes pour lesvacheslaitièresderéforme。 Dans uncontextemarquéparla sous-activité,sures industriels recherchent pour certain usagesunematièrepremièreàtrèspetitprix afin d'améliorerleursmarges quand un client est peu respectant surlaracçabilitéd'unproduit qu'il sert dans l'assiette de consommateurs captifs。 De l'arméeauxhôpitaux,des restaurants d'entreprises aux cantines scolaires,la vigilance surlaqualitédelamatièrepremièreestplus que jamais de rigueur。 Sinon,la viande douteuse garnira encore trop d'assiettes tandis que les animauxdequaliténetrouveront pas preneur。

吊坠加上semaines,leséleveursontvendu moins de 50%desanimauxprêtspourla commercialization。 “Faute d'une infli publique forte dans lessemainesàvenir,ce stock d'animaux sur pied va peser durablement sur les cours.Les trois premiers mois de l'année2001risquent d'êtretrriblepournotrerégion”,pronostique Jean-克劳德·德波伊尔 “Sileséleveursspécialisésenbovins allaitants nedevaientbénéficierquede de dec de cotisations sociales etdeprêtsàtauxéduits,je crains quelamoitiéd'entreeux ne puissent se maintenir durablementenactivité”,prévoit-il。 Selon lui,il faudrait aussiuneindemnitéminimalede 1 500 francs par animal venduetplafonnéeàunecinquantaine de bovins sur l'annéeafinde favoriser l'élevagefamilial。

GérardLePuill




    • 娱乐排行